Le député Joël Lightbound visite le 5 GBMC

Agrandir l'image Le caporal Cédric Smith explique le fonctionnement du Carl Gustav 84 mm au député Joël Lightbound. Photo - Simon Leblanc, Adsum

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Le 4 avril, dans le but de s’imprégner de la culture militaire, le député de la circonscription de Louis-Hébert, Joël Lightbound, a rendu visite aux membres de 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC).

Accueilli en matinée au quartier général par le commandant du 5 GBMC, colonel Michel-Henri St-Louis, M. Lighbound s’est ensuite déplacé au hangar de véhicules blindés légers (VBL) pour une série de présentations.

Grâce à 11 kiosques, présentés par les militaires des différentes unités, le député libéral a été en mesure d’en apprendre davantage sur les VBL III, les VBL 6.0, le Raven-B, le Coyote, le Buffalo, un poste de commandement mobile, le canon M777, les armes d’infanterie légère, le lance-grenades automatique C16, l’équipement des tireurs d'élite et le fonctionnement d’une tourelle de VBL.

«C’est un monde qui m’a toujours fasciné. À la Chambre des communes, nous sommes appelés à débattre sur des questions qui touchent les Forces armées canadiennes (FAC). Cependant, en tant que civil, j’avais une idée très vague de ce qu’elles sont réellement», commente M. Lightbound.

C’est d’ailleurs pour cette raison que le Col St-Louis l’a invité. Les deux hommes s’étaient rencontrés à l’aéroport Jean-Lesage lors d’un retour des troupes déployées en Pologne.

À la fin de sa visite, Joël Lightbound s’est dit très impressionné par les capacités techniques du 5 GBMC.

«La Base Valcartier est une fierté régionale. On sous-estime souvent l’ampleur et les retombées qu’elle peut avoir. C’était donc important en tant que député de la région de venir voir de mes yeux ce qui se passe ici. Je suis reconnaissant du temps que les militaires m’ont accordé et remercie l’ensemble des FAC pour les services rendus au pays», conclut-il. 

<< Retour à la page d'accueil