La Police militaire amasse 8200 $ pour les enfants aveugles

Agrandir l'image Présents à la mise au jeu officielle : PM 1 Sylvain Bolduc, Adjum Sylvie Desrosiers, Thunder, Capt Marie-Ève Doyon, Jacynthe Langlade, Richard Hyppolite, Bgén Robert Delaney et Cpl Olivier Martin. Photo - Simon Leblanc, Adsum

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Le Fonds de la Police militaire (PM) pour les enfants aveugles (FPMEA) a vu son compte augmenter de 8200 $ au terme d’un tournoi de hockey qui avait lieu les 8, 9 et 10 avril, à l’aréna Clément-Boulanger de la Base Valcartier.

Depuis maintenant 12 ans, cet événement est organisé par le Service national des enquêtes des Forces canadiennes région de l’est (SNEFC RE) pour amasser des fonds destinés aux enfants et aux jeunes adultes atteints de troubles de vision.

Comme l’explique l’adjudant des enquêtes, Adj Patrick Angers, il s’agit également d’une occasion pour les membres actifs et à la retraite de la PM de se retrouver et de contribuer à leur fraternité policière.

Au total, 130 joueurs et joueuses, divisés en 11 équipes, ont foulé la glace. Neuf bases et escadres étaient représentées : Borden, Petawawa, Halifax, Gagetown, Goose Bay, St-Jean/Montréal, Bagotville et Valcartier. Les formations étaient réunies dans deux divisions, compétitive et récréative.

Le 5e Régiment de la PM de Valcartier a défendu l’honneur de son événement en remportant le titre du volet compétition. Pour le récréatif, les Watch Dogs d’Halifax sont ressortis vainqueurs des hostilités.

Fonds de la Police militaire pour les enfants aveugles

Le FPMEA a été fondé en 1957 par le colonel James Riley Stone. Alors qu’il était Grand Prévôt de l’armée de terre, sa fille reçut un diagnostic de cancer de l’œil, qui mena à la perte complète de sa vue et plus tard à son décès.

C’est en conservant des liens étroits avec des organismes dévoués à la cause des enfants aveugles que le Col Stone a réalisé que beaucoup d’enfants vivaient dans des familles moins fortunées et qu’elles ne pouvaient, faute d’argent, profiter de l’aide nécessaire. Il prit alors l’engagement de les aider de toutes les façons possibles. 

Ainsi, le FPMEA est aujourd’hui la seule organisation de charité au sein de la communauté militaire.

Aspect particulier, le fonds est administré entièrement par des membres volontaires de la PM. Chaque établissement des Forces armées canadiennes a un représentant régional sur le conseil d’administration.

En plus d’aider les enfants et jeunes adultes avec des problèmes de la vue, le FPMEA appuie les organismes de charité et les personnes impliquées dans l’éducation et le divertissement de ces personnes.

<< Retour à la page d'accueil