35 élèves de DDO se surpassent au Grand défi Pierre Lavoie

Agrandir l'image L’école DDO participait pour une deuxième année consécutive à La Course du secondaire. Photo - Facebook Dollard-des-Ormeaux, Défi Pierre Lavoie

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Après le périple de neuf mois du Grand défi Pierre Lavoie, les 35 élèves de l’école Dollard-des-Ormeaux (DDO) qui prenaient part à La Course du secondaire, du 20 au 22 mai, comprennent maintenant la nécessité d’avoir un mode de vie sain.

«C’est en faisant l’expérience que le message de M. Lavoie prend tout son sens», s’est exclamé le jeune Marek Blais, un élève de secondaire cinq qui participait à son deuxième défi.  

Partis du Stade olympique, le 21 mai au matin, les élèves de DDO faisaient partie d’environ 5000 jeunes qui ont pris leur courage à deux mains en vue de compléter les 270 kilomètres de La Course au secondaire du Grand Défi Pierre Lavoie. Au total, 135 écoles à travers la province se sont relayées sur la route entre Montréal et Québec pour la promotion d’un mode de vie sain.

Malgré plus de 30 heures de course, les élèves de DDO n’ont jamais baissé les bras et les encouragements ne faisaient que s’accentuer au fil du parcours, ce qui a rendu l’événement très spécial pour tous.

«Nous avons franchi cette importante étape tous ensemble, comme une grande famille unie. Tout le monde a travaillé fort, c’est ça qui était l’fun», a commenté Mollie Beaupré, élève de secondaire cinq, lors d’une entrevue de l’Adsum avec l’équipe. 

«C’est non seulement une expérience d’équipe, mais aussi un dépassement personnel», a ajouté Marek. 

Le leadership des vétérans

Cette aventure a eu plus d’un impact positif pour les élèves de DDO. En plus de créer des liens solides avec des élèves de tous les niveaux, les vétérans de secondaire cinq ont développé leur sens du leadership.

Pendant la nuit, l’exigeant parcours longeant la route 138 a affecté les plus jeunes participants. À ce moment, comme l’a expliqué un élève de secondaire cinq, Luc Bonenfant, qui a perdu plus de 6 kg avec le défi, les représentants de secondaire cinq ont dû redoubler d’ardeur et se relayer pour que les plus jeunes se reposent. Un bel exemple de leadership, selon l’organisateur et enseignant, Nicholas Keats.

«Je suis très fier de notre équipe. On a vraiment de bons jeunes respectueux», ajoute-t-il. 

Une préparation intensive

Une telle réussite au jour j n’aurait pas été possible sans l’important programme de préparation mis sur pied par l’équipe d’organisateurs.

Dès le mois de septembre, les élèves couraient sur l’heure du dîner une fois toutes les semaines et se réunissaient aux deux semaines pour un entraînement de fin de semaine. À ça s’ajoutait régulièrement des courses en montagne au Centre Castor.

L’hiver, des circuits d’entraînement étaient mis en place dans le gymnase, au minimum deux fois par semaine, et vers la fin, en plus de courir pratiquement tous les midis, les jeunes devaient s’exercer les samedis et les dimanches.  

«On se doit d’être exigeant parce que le défi est très difficile», explique M. Keats.

Un spectacle grandiose

Contrairement à l’an passé, l’équipe de DDO a participé à la soirée de festivités qui lançait le Grand défi Pierre Lavoie.

Pour l’occasion, et dans le but de se réchauffer pour les deux jours de course qui les attendaient, les participants couraient un cinq kilomètres et assistaient à un spectacle de cirque au Stade olympique.

De plus, afin de solidifier l’esprit d’équipe, toutes les écoles dormaient au Stade.

Autre différence marquante, explique M. Keats, le fait d’arriver à Québec. Arriver en terrain connu motivait les troupes davantage, et ce, malgré la pluie battante de la journée de dimanche.

Pour les élèves de secondaire cinq, l’expérience restera marquée dans leur mémoire à vie. Certains souhaitent même revenir pour motiver les prochaines cohortes.

La Course 2016

- 135 écoles

- 5000 jeunes

- Plus de 30 heures de course

- 270 km

- 30 à 40 km par coureur

- 20 km de convoi d’autobus

<< Retour à la page d'accueil