Le CNDF rend visite au Service des incendies : «C’est du bonbon» - Marc-Antoine Lemire

Agrandir l'image Des étudiants du programme de Sécurité incendie éteignent les flammes de l’hélicoptère qui s’est écrasé. Photo - Cpl Nathan Moulton, Imagerie Valcartier

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Un hélicoptère des Forces armées canadiennes s’écrase et le met feu à un bâtiment à proximité. L’écrasement fait un mort ainsi que plusieurs blessés dont un gravement brûlé. Pompiers et ambulanciers sont rapidement dépêchés sur le terrain. Voici le scénario dans lequel ont été plongés huit étudiants du programme de Sécurité incendie et cinq futurs ambulanciers issus du programme de Soins préhospitaliers d’urgence (SPU) du Campus Notre-Dame-de-Foy (CNDF), le 19 mai à la Base Valcartier.

En compagnie de membres de la 5e Ambulance de campagne et du 430er Escadron tactique d’hélicoptère (430 ETAH), le Service des incendies de la Base Valcartier accueillait pour une 12e année des étudiants du CNDF en fin de programme. 

«On est fier de pouvoir accueillir des étudiants ici, c’est toujours très plaisant de voir l’esprit d’équipe qui règne. En plus, c’est une excellente pratique pour nous, car c’est le genre d’entraînement qu’on ne peut pas se permettre normalement», a commenté Marc Caron, vétéran pompier du Service des incendies.

Particularité cette année, c’était la première fois que le scénario comprenait les pompiers et les ambulanciers, ce qui rend l’activité encore plus spéciale et réaliste pour la relève des services d’urgences.

«D’avoir la présence de pompiers et d’ambulanciers, ça rendait l’exercice plus complet et faisait en sorte qu’il se rapprochait plus de la réalité que les années passées», ajoute Marc Caron.

Pour Claudie Doucet, étudiante en SPU, cette expérience tombait à point.

«Le scénario m’a permis de peaufiner quelques détails et d’avoir plusieurs conseils en vue de l’examen final du Programme national d’intervention clinique», a-t-elle confessé.

«Je me sens privilégié d’avoir eu l’occasion de vivre une telle expérience en compagnie des pompiers de la Base Valcartier. L’équipement à la fine pointe de la technologie contribuait au réalisme de l’intervention. C’était vraiment un moment trippant pour tout le monde. C’est du bonbon», a déclaré un étudiant du programme de Sécurité incendie, Marc-Antoine Lemire.

Avant le scénario, les jeunes ont eu l’occasion de visiter les installations du 430 ETAH pour une courte formation, en compagnie du caporal-chef Karl Dobson (rés), qui leur a expliqué comment approcher une scène d’écrasement d’hélicoptère.

Les étudiants présents pour cette journée ont été sélectionnés au terme du concours CNDF Ville. Ce dernier a été créé en 2002 à la suite d’un constat de mauvaise préparation au processus d’embauche dans les grandes villes. Le concours poussait les étudiants à prendre part à un processus d’embauche comme s’il s’agissait d’une situation réelle. 

 

<< Retour à la page d'accueil