Muay Thaï : L’école du Cpl Matte combattra au Mexique

Agrandir l'image Voici l’équipe de combattants et d’entraîneur qui représentera l’école Siam No1 Québec à Veracruz. Photo - Gracieuseté, Siam No1 Québec

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Le 16 juillet, l’école de muay thaï Siam No1 Québec affrontera l’organisation mexicaine Red Tiger lors d’un gala officiel de la Liga de Buxeo Thailandès Mexico (LBTM), ligue officielle de muay thaï du Mexique, à Veracruz.

Il s’agit d’une deuxième présence à ce gala en autant d’années pour cette école qui a été fondée en 2012 par le caporal Martin Matte, du Centre d’instruction de la 2e Division du Canada.

Au total, sept de ses combattants monteront dans le ring pour défendre les couleurs de Siam No1 Québec, une fierté pour le Cpl Matte. Quatre d’entre eux, Kevin Patenaude (63,5 kg), Jared Carrier (66,7 kg), Yumba Dinoy Nsaka (68 kg) et Alexis Doris-Scott (70,7 kg), se battront pour le titre dans leur catégorie de poids.

«Mon cœur bat pour le muay thaï et c’est très gratifiant de voir ses élèves atteindre un tel niveau de compétition», affirme-t-il, en ajoutant qu’il s’attend à des combats enlevants puisque les athlètes mexicains ont beaucoup de cœur.

Un entraînement intense

Pour préparer ses combattants, l’entraîneur et militaire de carrière ne lésine pas sur l’effort. Ils se sont entraînés au 35 rue Beaucage de Québec, à une cadence de six soirs par semaine, et ce, pendant un mois et demi.

Aidé de ses deux autres entraîneuses, Valérie Tremblay et Sarah Gagné, il concocte des séances qui comprennent notamment de la course, des coups sur le sac et les coussins, ainsi que des combats de pratique.

«Ce type d’entraînement augmente l’énergie des combattants, forge leur forme physique et leur donne beaucoup de confiance. Je vois leur progrès de semaine en semaine», constate le Cpl Matte.

Partager sa passion

Après avoir découvert le muay thaï lors de son déploiement en Afghanistan, en 2008, le Cpl Matte s’est payé un voyage d’un mois en Thaïlande, pays d’origine du sport, pour prendre part à des camps d’entraînements traditionnels.

Passionné de ce sport de combat, il est revenu au Québec et a débuté sa carrière de combattant. Il s’est battu notamment au Québec, au Nouveau-Brunswick, à Calgary et aux États-Unis.

Après avoir donné des cours dans une école, il a décidé de fonder sa propre école, afin de pouvoir donner l’entraînement à sa façon.

«Ce que je voulais en débutant mon école, c’était de partager ma passion, faire la promotion du muay thaï traditionnel au Québec et donner la chance aux gens d’apprendre les rudiments de ce sport», confie-t-il.

Dans un futur proche, il entend même organiser des galas de muay thaï dans la ville de Québec.

Sept combattants

Dylan Hayfield, 8 ans, 22,6 kg

Mathys Gagnon, 11 ans, 38,5 kg

Valérie Chevrier, 31 ans, 56,7 kg

Kevin Patenaude, 22 ans, 63,5 kg

Jared Carrier, 33 ans, 66,7 kg

Yumba Dinoy Nsaka, 23 ans, 68 kg

Alexis Doris-Scott, 22 ans, 70 kg

<< Retour à la page d'accueil