Aqueducs : une réfection au coût de 2 M$

Agrandir l'image Relié à la rue Chassé et l’entrée principale, un secteur de fouille sera créé pour augmenter la sécurité. Photo - Simon Leblanc, Adsum

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Jusqu’au début novembre, le détachement Valcartier de l’Unité des opérations immobilières du Québec (UOI), par le biais de Construction de Défense Canada (CDC), procédera à des travaux majeurs de réfection du réseau d’aqueducs de la Base Valcartier.

D’une valeur de plus de 2 M$, ces travaux ont pour objectif de changer les vieilles conduites en fonte, qui datent des années 1950, par des nouvelles en polychlorure de vinyle (PVC). D’un diamètre supérieur, ces nouvelles conduites auront pour effet d’augmenter le débit de l’eau et la mise à niveau du système de protection des incendies qui passe par les bornes fontaines et les gicleurs.  

Partant de la station de distribution (bâtiment 529), endroit où les conduites seront doublées pour assurer une meilleure sécurité du réseau en cas de bris, le secteur rénové passe derrière le Centre des sports (516), se dirige vers la rue Cardin, poursuit par la rue Général T.L. Tremblay, s’engage devant le quartier général (513), tourne sur la rue Decary jusqu’aux cuisines (505) et fait le tour pour revenir par le QG jusqu’au bâtiment 501 de l’Escadron des transmissions.

En plus des conduites, qui seront pour la plupart enfouies huit pieds sous terre pour la protection contre le gel en hiver, les bornes fontaines et les valves touchées seront changées. Des conduites pluviales et sanitaires qui croisent les tronçons modifiés seront aussi remplacées.

Qu’en est-il de l’alimentation en eau pendant les travaux?

Le réseau en réfection, qui alimente actuellement les bâtiments 500, 501, 502, 504, 505, 513 et 523, sera redirigé par les bornes fontaines vers un réseau temporaire. Ces tuyaux, visibles un peu partout dans le secteur à l’entrée de la Base Valcartier, alimentera les usagers, qui ne verront pas la différence, jusqu’à la fin des travaux.

Et la circulation?

Quelques entraves à la circulation, comme les petites buttes de gravier, résulteront de cette réfection. Heureusement, ces dernières sont minimisées, car la plupart des conduites sont sous les terrains plutôt que sous les routes comme dans les villes.

Seule exception, et ce pour environ un mois (de septembre à octobre), la fermeture de l’intersection entre la rue Decary et Général T.L. Tremblay. L’UOI fera passer les conduites du côté gauche de la rue au côté droit. Un détour, passant par la rue Vienne, Decary, Piuze, Cardin et finalement Général T.L. Tremblay, devrait être prévu pour contourner l’entrave. Cette partie des travaux entraînent malheureusement la coupe des arbres le long du cénotaphe et en face du QG de la brigade. Le concepteur du projet, Etienne Boulanger-Dumont, gestionnaire de projet pour le détachement Valcartier de l’UOI, confirme qu’ils seront replantés.  

Création d’un secteur de fouille

Pour les curieux qui se demandent à quoi servira l’espace aménagé à droite de l’entrée principale, il s’agira d’un secteur de fouille.

Comme l’a expliqué le coordonnateur de la Base Valcartier, major Christian Martin, les événements tragiques de l’automne 2014 ont poussé la réévaluation de la sécurité sur la Base Valcartier.

Ainsi, si le niveau des mesures de la protection de la force augmente, du personnel de la Force auxiliaire de sécurité (FAS) procédera à la fouille de certains véhicules au moment d’entrer sur le territoire.

L’entrée qui mène vers les logements familiaux sera elle aussi, dès l’année prochaine, sujette à ce réaménagement. 

<< Retour à la page d'accueil