Citadelle de Québec: L'histoire du Royal 22e Régiment reconnue

Agrandir l'image Plusieurs dignitaires étaient présents pour cette cérémonie du dévoilement d’une nouvelle plaque commémorative à la Citadelle de Québec. Photo - Cpl Nathan Moulton, Imagerie Valcartier

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Une importante page d'histoire s'est écrite pour le Royal 22e Régiment (R22eR), le 2 septembre, alors que Parcs Canada et la Commission des lieux et monuments historiques du Canada ont dévoilé une nouvelle plaque commémorative à la Citadelle de Québec.

Cette dernière, qui sera visible à l'entrée du terrain de parade de la Citadelle, reconnaît l'importance historique du R22eR au sein du lieu historique national de la Citadelle de Québec.

Ce dévoilement, agrémenté par la présence de la Garde en rouge, s'est exécuté en grand sur le terrain de parade de la Citadelle sous les yeux d'importants dignitaires : le lieutenant-gouverneur du Québec, Michel Doyon, le major-général à la retraite Alain Forand, le commandant de la 2e Division du Canada et de la Force opérationnelle interarmées Est, brigadier-général Hercule Gosselin, le commandant du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, colonel Michel-Henri St-Louis, et le colonel honoraire du R22eR, lieutenant-général à la retraite Richard Evraire.

«Je suis particulièrement fier d'être colonel honoraire du régiment au moment où cette reconnaissance survient. C'est quelque chose qui est important pour le R22eR. Un site comme celui-ci, il n'y en a pas partout et nous avons intérêt à le conserver comme un lieu de résilience régimentaire et d'en prendre soin le plus possible», a affirmé le Lgén (ret.) Evraire.

Cette nouvelle plaque est inaugurée en réponse à l'engagement du Canada à faire connaître les personnages, les lieux et les événements d'importance nationale qui ont contribué à l'histoire riche et diversifiée du pays. En ce sens, la présence et la reconnaissance du R22eR à la Citadelle de Québec, considérée comme la maison-mère, est importante.

Rappelons que le R22eR a contribué à l'usage de la langue française dans l'Armée canadienne.

«Les membres du régiment sont fiers de servir le Canada au sein de ses unités de langue française et de défendre les valeurs canadiennes au pays et ailleurs dans le monde», a ajouté le Lgén (ret.) Richard Evraire.

Voici le texte lisible sur la plaque

La Citadelle domine le fleuve Saint-Laurent et la vieille depuis le sommet du Cap Diamant. Les Britanniques l’aménagent entre 1820 et 1831 afin de renforcer le système défensif mis en place sous le régime français pour protéger Québec, principale place forte à l’époque coloniale. Occupée par des unités britanniques, puis canadiennes, la Citadelle abrite aussi, depuis 1872, l’une des deux résidences officielles du gouverneur général. Elle devient la maison mère du Royal 22e Régiment en 1920. Réputé pour ses fait d’armes, ce régiment prestigieux a été un chef de file dans la promotion du français au sein des Forces armées canadiennes.

<< Retour à la page d'accueil