Caporal Vincent Duguay : le pied sur l’accélérateur

Agrandir l'image L’athlète de 25 ans a représenté le Canada et les Forces armées canadiennes à deux reprises aux Jeux mondiaux militaires. Photo - Gracieuseté

Par Simon Leblanc, journal Adsum

La course, Vincent Duguay connaît ça. Classé au premier rang du classement de l’équipe d’athlétisme des Forces armées canadiennes (FAC), il réussit le tour de force de cumuler trois occupations prenantes : caporal dans la Réserve, comptable à temps plein chez PricewaterhouseCoopers et athlète élite du Programme Excellence de la Fédération québécoise d’athlétisme.

À 25 ans seulement, le Cpl Duguay, membre du 12e Régiment blindé du Canada (12 RBC) à Trois-Rivières, affiche au compteur plus d’accomplissements que la «moyenne des ours». Athlète spécialisé dans le 400 mètres et le 800 mètres, il détient depuis 2013 les records de temps sur trois distances à Valcartier : 6,97 secondes au 60 m, 53 secondes au 400 m et 4 minutes 31 secondes au 1500 m. 

Depuis 2008, Vincent Duguay a obtenu 20 distinctions sportives et académiques. En effet, sa feuille de route ne compte pas que des succès sportifs. Détenteur d’un baccalauréat en Sciences comptables à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et d’une maîtrise en Expertise comptable de l’Université Laval, il a trouvé le temps de faire une session d’études en Polynésie française pour profiter de meilleures conditions d’entraînement…

Aujourd’hui, il travaille à temps plein comme comptable chez PricewaterhouseCoopers. Il s’entraîne six soirs par semaine. Et il revêt son uniforme de réserviste les fins de semaine.

Comment réussit-il à faire tout ça? Il mise sur une planification rigoureuse de son temps et consent quelques sacrifices pour réussir les trois sphères de sa vie. «Ce n’est pas parce que je fais de l’athlétisme que ça nuit à mon travail», affirme le Cpl Duguay.

Au régiment, on parle de lui comme d’un militaire impliqué. «Lorsqu’on lui demande quelque chose, il tente d’exceller dans tout ce qu’il fait. On peut se fier sur lui», soutient le sergent-major de l’Escadron de commandement et service au 12 RBC de Trois-Rivières, adjudant-maître Marc Ducharme. 

Athlète de haut niveau

Pourtant l’athlétisme est entré tardivement dans la vie du jeune homme natif de Trois-Rivières. Contrairement à la moyenne des athlètes qui commencent souvent à l’école secondaire, le Cpl Duguay a pour sa part eu la piqûre pendant ses années de cégep. Ça ne prenait qu’une petite étincelle pour que le feu sacré s’embrase.

En 2009, il obtient sa première médaille d’or sur la scène provinciale d’athlétisme. C’est en 2011 qu’il se joint à l’équipe d’athlétisme des FAC au terme d’un camp d’entraînement à Pensacola en Floride. Dans la même année, le coureur se rend au Brésil pour participer aux 5e Jeux mondiaux militaires, l’équivalent des olympiques pour les athlètes de l’armée.

Le Cpl Duguay représente ensuite les FAC et le Canada à plusieurs occasions : en 2012 au Washignton Ten Miler, en 2013 au Championnat du monde de cross-country militaire en Serbie, en 2014 lors de la course annuelle de l’Armée canadienne à Ottawa et en 2015 aux 6e Jeux mondiaux militaires en Corée du Sud.

En plus de l’équipe d’athlétisme des FAC, le Cpl Duguay a été membre de l’équipe universitaire de cross-country à l’UQTR en 2012 et coureur pour l’équipe d’athlétisme du Rouge et Or de l’Université Laval.

En 2013, son statut change. Le gouvernement du Québec, par le biais du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, le déclare athlète de niveau élite reconnu par la Fédération d’athlétisme du Québec. Seuls 27 sportifs par année atteignent ce statut, une grande fierté pour lui. Le Cpl Duguay est également très fier d’avoir obtenu en 2015 la Deputy Commander Conus NORAD Region Coin. Cet honneur est remis à un athlète s’étant le plus distingué autant par ses performances sportives que par son leadership dans ses fonctions de militaire.

«Si le 12 RBC ne m’avait pas accordé toute cette flexibilité d’horaire pour mon sport, je n’aurais pas atteint ce niveau. Je remercie aussi ma famille qui a toujours été là pour me soutenir, et ce, même dans les moments difficiles. Sans oublier mon entraîneur, Félix-Antoine Lapointe», indique le Cpl Vincent Duguay.

Ce dernier se concentre maintenant sur l’entraînement et les compétitions en vue des 7e Jeux mondiaux militaires de 2019 à Wuhan, en Chine. Il souhaite ensuite être de l’équipe canadienne aux Jeux olympiques de 2020, à Tokyo, lui qui sera au point culminant de sa carrière en athlétisme.

En ce qui concerne sa carrière militaire, Vincent Duguay affirme qu’il est inconcevable pour lui de ne plus être membre des FAC. «L’armée m’a apporté beaucoup de positif dans la vie. L’organisation a toujours été là pour m’appuyer», conclut celui qui espère un jour pouvoir mettre à profit sa formation de comptable au sein des FAC. 

<< Retour à la page d'accueil