Un premier colloque enrichissant pour les CRFM du Québec

Agrandir l'image Les CRFM de Valcartier, Montréal et Bagotville se sont réunis au Complexe naval de la Pointe-à-Carcy à l’occasion du premier colloque des CRFM du Québec. Photo - Glenda Guerrero Moreno, CRFM Montréal

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Pour la première fois de leur histoire, les trois Centres de ressources pour les familles des militaires (CRFM) du Québec fermaient leurs portes pour quelques journées en vue de participer à un colloque interprovincial, les 19 et 20 janvier au Complexe naval de la Pointe-à-Carcy.

Pour la centaine d’employés provenant de Valcartier, de Montréal et de Bagotville, ce colloque était l’occasion de créer des liens et de développer un esprit de collaboration dans l’espoir de mettre sur pied des projets communs.

«Ce colloque a été un beau coup d’envoi pour introduire une nouvelle tradition parmi les CRFM du Québec. C’est un événement très rassembleur et motivateur, et il est important que les trois centres travaillent en concertation pour l’avenir des familles», affirme la directrice du Centre de la famille Valcartier (CFV), Marie-Claude Michaud.  

Au-delà du partage de leurs bonnes idées, les équipes des CRFM de la province ont pris part à plusieurs activités. Le commandant du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada, colonel Sébastien Bouchard, est venu parler aux employés d’enjeux comme la place des familles dans la prochaine politique de la Défense du Canada et la révision de la gouvernance des CRFM. La directrice des Services aux familles militaires pour le Canada, Laurie Ogilvie, a quant à elle présenté une mise à jour du dossier du financement des CRFM.

Gonflés à bloc

Le 20 janvier était consacré au perfectionnement professionnel.

En matinée, le conseiller en développement du capital humain chez Olympe, Richard Jobin, a donné au groupe une formation sur le travail d’équipe. «M. Jobin a su livrer plusieurs concepts en vulgarisant sa matière avec beaucoup d’humour et en touchant autant les gestionnaires que les membres des équipes. C’était très stimulant», constate Mme Michaud.  

À l’heure du dîner, c’était au tour de la conférencière et experte en psychologie de la performance et de l’influence, Isabelle Fontaine, de prendre la parole. Pendant plus d’une heure et demie, l’ex-enseignante à l’Université du Québec et à l’École Polytechnique de Montréal s’est basée sur la neuroscience pour montrer comment stimuler et faire travailler son cerveau afin de fournir un meilleur rendement au travail.

«Cette formation a été comme du bonbon pour nos équipes. Isabelle a même avoué qu’elle était prête à faire une formation sur mesure pour les CRFM, elle qui est grandement touchée par notre mission», précise Marie-Claude Michaud.

Selon Mme Michaud, les employés des CRFM étaient gonflés à bloc après ce premier colloque, dont ils aimeraient faire une tradition.

<< Retour à la page d'accueil