Nouvelle politique de la Défense : une avancée significative pour les familles militaires

Agrandir l'image Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, s’est adressé à une cinquantaine de personnes lors de sa visite au CFV, le 9 juin. Photo - Cpl Nédia Coutinho, Imagerie Valcartier

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Dépôt d’un mémoire au gouvernement du Canada par les Centres de ressource pour les familles des militaires (CRFM) et cri du cœur lancé lors d’un rassemblement sur la colline du Parlement. Ces actions, orchestrées par le Centre de la famille Valcartier (CFV), auront porté leurs fruits. Le 7 juin, le Canada a enfin reconnu la place des familles militaires au sein de sa nouvelle politique de défense.

«C’est un moment historique pour les Forces armées canadiennes (FAC) et les familles militaires qui, au cours des 25 dernières années, ont tellement donné pour la mission des Forces. On voit que lorsque des citoyens croient profondément qu’ils peuvent faire une différence, ils sont capables de le faire», a affirmé la directrice générale du CFV, Marie-Claude Michaud, le 9 juin lors de la visite à Valcartier du ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos.

C’est au nom du ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, que M. Duclos a rencontré les familles de militaires de la Base Valcartier au CFV afin de discuter du rôle important qu’elles jouent dans le soutien offert aux membres des FAC, et des nouvelles initiatives énoncées dans la politique de défense du Canada.

«Le contenu de la rencontre a été inspiré par le travail du CFV. Je suis venu signaler à l’équipe qu’ils ont joué un rôle de leadership extraordinaire au cours de la dernière année. Une bonne partie de ce qui apparaît dans la vision du gouvernement autour des familles vient de ce travail», a souligné M. Duclos lors d’une mêlée de presse.  

Protection, Sécurité, Engagement, tel est le titre de la nouvelle politique de défense du pays qui prévoit de nouveaux investissements visant à offrir plus de soutien aux militaires et à leurs familles. C’est l’une des quatre recommandations qu’avaient formulées les CRFM dans leur mémoire et qui ont toutes été incluses dans la politique : intégrer les familles et les reconnaître comme une composante opérationnelle; s’assurer que les CRFM bénéficient d’un soutien financier et se voit accorder la clientèle des vétérans; allouer des fonds et prendre des actions concrètes; et reconnaître les enjeux auxquels sont confrontées les familles qui doivent déménager fréquemment.

«Nous avons accompagné les familles militaires à travers les 25 dernières années. Nous étions à même de faire le constat qu’elles sont une composante intégrale de l’efficacité opérationnelle. De ce fait, elles se devaient de se retrouver dans la nouvelle politique», soutient Marie-Claude Michaud.

La directrice générale du CFV se dit très contente des annonces pour les familles, mais assure qu’il reste beaucoup de pain sur la planche.

«Nos hommes et nos femmes et leurs familles vivent des défis sérieux et ont des besoins importants qui sont trop peu reconnus depuis un bon nombre d’années par le gouvernement canadien et la Défense nationale. Je serai là pour les accompagner et je leur assure mon soutien pour que les défis soient compris à l’échelle de notre gouvernement», a conclu Jean-Yves Duclos. 

<< Retour à la page d'accueil