Un chasseur d’images honoré à l’échelle nationale

Agrandir l'image

Par Édouard Dufour, journal Adsum

On dit qu’une image vaut mille mots. En voici quelques-uns concernant le travail du caporal Matthieu Racette, technicien en imagerie en formation travaillant à la Base Valcartier. Ce dernier s’est distingué cet automne en remportant deux prix au Concours d’imagerie des Forces armées canadiennes (FAC).

La photographie d’une libellule, intitulée Peaceful Dragon a valu au Cpl Racette la première place dans la catégorie de macrophotographie (niveau avancé) du Concours d’imagerie des FAC 2017, une compétition fêtant cette année un demi-siècle d’existence. C’est au Domaine Maizerets à Québec que le technicien en imagerie a capté cette image. Son deuxième prix est une photo de singes sauvages réunis sur une même branche, immortalisée par le Cpl Racette pendant un voyage au Japon. Cette œuvre lui a permis de décrocher la troisième position dans la catégorie des animaux (niveau avancé). Le photographe militaire se rendra à Ottawa à la fin du mois pour y recevoir un prix pour l’excellence de son travail.

Le Cpl Matthieu Racette occupait depuis 2010 le métier de technicien de véhicules. C’est pendant un déploiement en Pologne, cinq ans plus tard, que le passionné de photo a reçu ses premières assignations en photographie pour les FAC. Photographe autodidacte, il avait alors utilisé son appareil personnel pour réaliser le nouveau mandat qu’on lui a confié à l’improviste en sol polonais.

En 2017, le Cpl Racette a amorcé un changement de métier pour devenir technicien en imagerie. Il est présentement en stage à la Base Valcartier et entreprendra en 2018, pour une période intensive de six mois, son cours de métier à la base militaire de Borden. «Après la formation, on ne décide pas où on travaillera», explique le Cpl Racette, qui ira où le devoir l’appellera. Le technicien en imagerie indique qu’au-delà de l’équipement utilisé, «la patience et la pratique» sont les meilleurs outils à utiliser pour réaliser de bonnes photographies.

Milieu unique

«C’est une grande chance pour moi d’être ici à Valcartier. Il y a beaucoup d’opportunités et d’exercices à couvrir, ce qui est l’idéal pour l’apprentissage. Nous sommes aussi 50 % du temps sur le terrain» affirme le Cpl Racette, au sujet de son environnement de travail dynamique. Il ajoute être très satisfait de l’équipement dont se servent les techniciens en imagerie de la Base Valcartier.

<< Retour à la page d'accueil