CTALFAC : Bonne récolte de prix pour les tireurs de la 2 Div CA

Agrandir l'image

Par Édouard Dufour, en collaboration avec le capitaine Charles Duchesne

Respectivement du journal Adsum et du 2 R22eR

Du 10 au 22 septembre, environ 300 tireurs d’élite des Forces armées canadiennes (FAC), de l’Australie, des Pays-Bas, du Royaume-Uni et des États-Unis ont pris part à la Concentration de tir aux armes légères des Forces armées canadiennes (CTALFAC). Les tireurs de la 2e Division du Canada (2 Div CA) et du 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens (2 GPRC) ont été à la hauteur du défi, les équipes de la Réserve se distinguant particulièrement.

La CTALFAC, qui a lieu chaque année au Polygone de Connaught et au Centre d’entraînement élémentaire à Ottawa, accueille des tireurs de niveau débutants à expérimentés. Ceux-ci mettent leur adresse à l’épreuve avec différentes armes, dont le pistolet réglementaire, le fusil réglementaire et la mitrailleuse légère. La concentration comprend des épreuves individuelles et d’équipe portant sur des compétences propres à l’Armée, un biathlon militaire, une série d’exercices de tir traditionnels et dynamiques, et un exercice de tir de nuit. Les participants sont soumis à divers scénarios où ils doivent tirer à partir de différentes positions et distances, et en utilisant différentes armes, selon l’épreuve.

L’entraînement en vue de la CTALFAC a commencé plusieurs semaines à l’avance pour l’équipe de la Force régulière de la 2 Div CA. Bien que composée au deux tiers par des membres du Royal 22e Régiment, la mouture 2018 de l’équipe incluait aussi un représentant de chaque unité de combat du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, ainsi qu’un membre de la 5e Ambulance de campagne.

La compétition s’annonçait intéressante cette année étant donné qu’une nouvelle règle interdisait l’inscription des tireurs cumulant plus de trois années consécutives de participation. Selon le Capt Charles Duchesne, entraîneur de l’équipe, cette nouvelle mesure a permis «d’éliminer la domination des vieilles gardes». Le Capt Duchesne relate par contre que certains des meilleurs espoirs de l’équipe ont été rapatriés par leurs unités, avant la tenue de la compétition, en raison de l’entraînement préparatoire à un déploiement en Irak. La suprématie de la 2 Div CA allait donc être mise à rude épreuve!

Au début de la compétition, les équipes de la Division ont pris une courte avance dans le pointage des matchs conventionnels sur l’ensemble des armes. «Collectivement, les équipes de la 2 Div CA (Régulière et Réserve) semblaient dominer aisément. Par contre, sur le plan individuel, certaines équipes adverses ont réussi à se doter de très bons tireurs qui ont parfois fait ombrage aux nôtres», raconte le Capt Duchesne.

Outre les champs de tir conventionnels, la CTALFAC comporte une série d’épreuves regroupant endurance et habilité au tir. Ces épreuves se composent du CASEVAC, de la contre-attaque, du CQB, d’un biathlon ainsi que de la Coupe du soldat. Le biathlon regroupe à lui seul plusieurs champs de tir, entrecoupés d’une série de courses plus ou moins longues, mais qui totalisent environ 8 km. La Coupe du soldat comporte une course de 2,4 km, entrecoupée d’un parcours d’obstacles, et se termine par un champ de tir qui s’apparente à une avance au contact en deux groupes d’assaut.

Malgré les obstacles, l’équipe de la Régulière a livré des performances convaincantes en remportant, notamment, le trophée Letson remis à la meilleure équipe de 12 membres au fusil réglementaire.

Dans les épreuves individuelles, le caporal Boutin s’est classé parmi le top 10 des tireurs de la Régulière et de la Réserve au combiné de tir au pistolet et fusil réglementaires. Il a été premier de la Régulière au match 12, de tir au fusil. Le caporal Charest a pour sa part remporté le défi au pistolet, au terme du match 21, tandis que le caporal Philippe Soulière-Galipeau a obtenu le titre de meilleur tireur novice au fusil réglementaire.

«Somme toute, en ce qui a trait à l’équipe régulière de la 2 Div CA, notre jeune groupe a fait preuve de compétences élevées et a été capable de rivaliser avec certains des meilleurs au Canada. De plus, les membres de l’équipe de tir sont retournés dans leurs unités respectives avec un impressionnant bagage de connaissances en tir. La 2 Div CA a encore su prouver que ses tireurs font partie des plus redoutables du pays», conclut le Capt Duchesne.

Réservistes : du talent à revendre!

«Nous avons eu deux semaines et demie d’entraînement intensif à la Base Valcartier avant la compétition», relate le capitaine Sébastien Drouin, collaborateur à l’organisation de la CTALFAC et entraîneur de l’équipe de la Réserve de la 2 Div CA. Le Capt Drouin précise que certains des tireurs de son équipe n’avaient complété «qu’une seule des trois étapes de leur carrière militaire» avant de devoir livrer une performance à cette compétition de grand calibre.

L’équipe de la Réserve était formée de sept vétérans et de plus d’une dizaine de nouvelles recrues. Elle s’est entraînée sans relâche pendant plusieurs jours, de 7 heures à 17 heures, afin de peaufiner les aptitudes de ses membres au maniement des armes de service.

C’est un groupe hautement compétitif et avec un désir évident de vaincre qui s’est finalement présenté à la CTALFAC. À Connaught, les réservistes de la 2 Div CA ont d’abord eu l’ascendant sur trois autres équipes, afin d’atteindre le haut du classement. L’équipe de 12 membres a ainsi remporté le trophée Clarence R. Smith. «Nous sommes très contents de nos résultats! Pour la troisième année consécutive, nous avons obtenu le titre de meilleure équipe de la Réserve à l’épreuve avec arme de service», commente le Capt Drouin.

La réussite la plus marquante pour l’équipe de réservistes a cependant été sa victoire au terme de l’épreuve des combats de section. Les réservistes ont alors devancé toutes les équipes de la Force régulière, de la Réserve, ainsi que l’ensemble des équipes internationales, afin de remporter une stupéfiante victoire à cette épreuve.

Près de la moitié de l’équipe de la Réserve de la 2 Div CA est maintenant en liste pour représenter le Canada lors des compétitions internationales qui suivront, comme celles en Angleterre, en Australie et en Arkansas, aux États-Unis.

Individuellement, le caporal Roy-Gauvin a terminé au deuxième rang sur près d’une centaine de participants de la Réserve à l’arme de service. De son côté, le bombardier-chef Martineau s’est démarqué dans le tir au fusil en remportant le match 14. De plus, il s’est classé, de même que le caporal Roux, parmi les dix meilleurs tireurs de la Régulière et de la Réserve au combiné de tir au pistolet et au fusil réglementaires. En ce qui concerne les épreuves à la mitrailleuse légère, le caporal Paré s’est illustré en remportant les matchs 41 et 42.

Les Rangers brillent

L’équipe de tir du 2 GPRC s’est elle aussi grandement illustrée lors de la CTALFAC. Les Rangers ont mis la main sur le prestigieux trophée Canadian Ranger National Authority, une récompense décernée à la meilleure équipe de huit tireurs. Le ranger Elijiassie Elijiassiapik, membre de la patrouille d’Inukjuak, a offert une performance lui valant l’obtention du trophée Shannon Wills, décerné au meilleur tireur des Rangers au fusil réglementaire. Le Rgr Elijiassiapik s’est également hissé au premier rang dans les catégories Canadian Ranger Open et Queen’s Medal Match. Le sergent Daniel Jaaka, de la patrouille d’Ivujivik, a pour sa part remporté les trophées Tyro et Charlie Schweider pour ses performances comme tireur novice au fusil réglementaire.

 

<< Retour à la page d'accueil