Changement de commandant des Voltigeurs de Québec

Agrandir l'image La signature des parchemins officialisant le transfert des pouvoirs entre le lieutenant-colonel Bélanger, commandant sortant (à droite), et le lieutenant-colonel Chouinard (au centre), en compagnie du colonel Thébeau (à gauche).

Par le capitaine Michel Girard, officier d’affaires publiques, 35 GBC

La cérémonie de changement de commandement tenue par les membres du régiment Les Voltigeurs de Québec s'est déroulée à la Place George V, le samedi 3 mai.

C'est sous la présidence d'honneur du colonel Denis Thebeau, commandant du 35e Groupe-brigade du Canada, que s'est déroulé l'événement. Le lieutenant-colonel Jonathan Chouinard a succédé au lieutenant-colonel Richard-Philippe Bélanger, devenant le 41e commandant du régiment Les Voltigeurs de Québec, depuis sa fondation par le lieutenant-colonel Charles R.-L. De Salaberry, en 1862.

La journée a débuté par un office religieux à la Basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec. Par la suite, un défilé, tambours en tête, suivi de la musique et des deux gardes a emprunté les rues du Vieux Québec, en passant par la porte Saint-Louis pour remonter la Grande Allée jusqu'à la place George-V.

Un nouveau Grand ami international

Cette cérémonie était également l’occasion de souligner la nomination honorifique de José Luis Muguiro Aznar au titre de Grand ami international. Il est le septième Grand ami international des Voltigeurs de Québec, et vient se joindre à David Rockefeller, Larry Young, Gustavo A. Cisnéros, le comte Jean-Pierre de Launoit, le comte Riprand V.U.Z. Arco-Zinneberg et le comte Giberto Arrivabene Valenti Gonzaga. 

M. Muguiro Aznarest ingénieur agricole, diplômé de l’université de Madrid et est associé aux «Vinos de los Herederos del Marqués de Riscal» depuis 1978. Il est actuellement le directeur général des ventes et membre du conseil d’administration de «Bodegas de los Herederos del Marqués de Riscal» une compagnie présente dans 105 pays répartis sur tous les continents.

Le lcol Chouinard prend le commandement d'une unité en santé, qui jouit d'une grande renommée dans la Capitale. Le Régiment compte près de 300 réservistes. Depuis sa fondation, un très grand nombre de ses membres ont participé à des opérations militaires au pays et à l’étranger. Sa musique régimentaire fait partie des meilleures au Canada et compte de nombreux faits d’armes tels que la toute première interprétation du «Ô Canada» en juin 1880.

<< Retour à la page d'accueil