Valcartier célèbre son 100e anniversaire avec la population

Agrandir l'image Plus de 9000 personnes ont visité Valcartier, qui avait ouvert ses portes à la population pour la première fois en 17 ans. - Photo : Philippe Brassard, Adsum

Par Philippe Brassard, journal Adsum

Le 100e anniversaire de la Base Valcartier a été célébré dans la joie et la bonne humeur le 15 juin alors que plus de 9000 curieux ont envahi la base militaire. Il s’agissait de la première fois depuis 1997 que l’institution ouvrait ses portes à la population civile canadienne.

Après avoir forcé les organisateurs à reporter l’événement en raison de la pluie, Dame Nature avait réservé une belle journée ensoleillée pour les «portes ouvertes» du centenaire.

Des milliers de personnes – grand public, militaires, vétérans et amis de la communauté –  ont franchi les barrières de la Base Valcartier pour aller à la rencontre des militaires et des employés civils, qui les attendaient avec le sourire.

En plus de découvrir l’équipement et les véhicules de l’Armée canadienne par le biais de nombreux kiosques, les visiteurs ont pu profiter d’une foule d’activités pour toute la famille, telles que les populaires tours de véhicules blindés légers (VBL), la fête familiale, ainsi que les démonstrations dynamiques.

Vêtus de leurs tenues écarlates, les membres de la Musique du Royal 22e Régiment ont animé la foule avec leurs vibrantes prestations sur le terrain de parade.

De leur côté, les parachutistes du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment, de même que ceux des Skyhawks, ont su épater la galerie en sautant en parachute à partir d’un hélicoptère Griffon à 1800 mètres d’altitude. Traînant d’énormes drapeaux derrière eux, les parachutistes ont manœuvré leur voilure avec finesse, pour finalement atterrir en douceur au centre du terrain de soccer.

«J’aurais besoin d’une ou deux pratiques avant de pouvoir sauter comme eux!», a lancé en riant René Hardy, de Laval. Accompagné de sa conjointe Michelle, M. Hardy voulait profiter de sa visite pour échanger avec les militaires sur leur récente mission en Afghanistan. «J’ai pu parler avec des personnes qui sont allées en Afghanistan. Ça nous donne une bonne idée de ce qu’ils ont vécu», a-t-il souligné. «On voit ça différemment maintenant, a renchéri sa conjointe. Je comprends mieux comment une mère peut se sentir de laisser partir son fils là-bas.»

Des démonstrations de descente en rappel, d’attaque de section et de franchissement du parcours à obstacles ont aussi été présentées pour le plus grand plaisir de tous.

Fêter Valcartier

L’esprit festif qui régnait sur la base toute la journée était particulièrement palpable du côté de la fête familiale. Organisé par le Centre de la famille Valcartier (CFV), ce volet a été très populaire auprès des jeunes familles. Jeux gonflables, trampolines, bateaux miniatures, jeux d’eau, tyrolienne, courses de mini-quads, escalade, mini-ferme; les plus petits ont eu du «fun» comme jamais!

«Nous passons une très belle journée», a indiqué Alain Gendron, dont la petite fille Jade s’amusait dans un bateau avec un maquillage de tigre. «La quantité de jeux pour les enfants est vraiment intéressante. La petite a beaucoup de plaisir!», a ajouté le jeune père, qui a personnellement apprécié les démonstrations avec l’hélicoptère.

Somme toute, le colonel Hercule Gosselin, commandant du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada (GS 2 Div CA) et de la Base Valcartier, s’est montré grandement satisfait de l’événement. «La journée portes ouvertes a été un succès extraordinaire!», a-t-il déclaré, se disant très content des sourires qu’il a vus sur les visages des visiteurs, mais aussi des militaires, qui ont su faire honneur à l’uniforme par leur accueil. «Toute la communauté militaire – les membres du Groupe de soutien, de la Base Valcartier, du 5e Groupe-brigade, du Centre de la famille et tous les partenaires autour – on a vraiment célébré ensemble les festivités du 100e anniversaire de la Base Valcartier. Et plus important encore, nous avons ouvert nos portes pour accueillir la population canadienne qui nous appuie depuis toujours. Je trouve que cela a été une activité magnifique», a conclu le col Gosselin. << Retour à la page d'accueil