Con forza : la musique militaire envoûte le Palais Montcalm

Agrandir l'image Événement phare de la première édition de Con forza, le concert présenté le 30 juin au Palais Montcalm a su conquérir les spectateurs. - Photo : cplc Ferrera, 2 Div CA

Par Philippe Brassard, journal Adsum

La première édition de Con forza a été lancée de façon magistrale avec la présentation d’un concert unique au Palais Montcalm, le 30 juin.

Organisé par la 2e Division du Canada, Con forza est un nouvel événement axé sur les démonstrations militaires et les concerts visant à célébrer les faits d’armes de l’histoire militaire québécoise, en cette année de festivités du centenaire de la Première Guerre mondiale, du Royal 22e Régiment (R22eR) et de la Base Valcartier.

Présenté par la Musique du R22eR devant une salle pratiquement comble d’environ 600 spectateurs, le concert au Palais Montcalm a certainement permis à Con forza de démarrer «avec force», comme le veut l’expression italienne.

L’orchestre dirigé par le major Éric Gagnon a su conquérir le public en proposant un heureux mélange de pièces militaires et de chansons populaires des années 70.

En première partie, la Musique R22eR a fait voyager le public à l’époque des grandes guerres du dernier siècle. Sur fond d’images d’archives projetées sur grand écran, l’orchestre a joué de vibrants classiques militaires tels que La Citadelle (Opus 340) et le War Songs Medley, sans oublier Vent d’espoir de l’adjudant Denis Fortier.

Par la suite, les spectateurs ont été envoûtés par une fresque musicale racontant l’histoire d’un soldat en six étapes, à partir de l’engagement (Symphonie No 5) jusqu’au triomphe de son régiment (La Grande Porte de Kiev), en passant par les victoires et les sacrifices (Adagio).

En deuxième partie, la Musique R22eR a été rejointe par trois artistes invités : le comédien-chanteur Jason Roy-Léveillée, Rémi Chassé de La Voix et Martin Levac du show réplique de Genesis. Le spectacle a alors changé de registre pour offrir des interprétations originales et des pots-pourris de musiques populaires des groupes Harmonium, Offenbach et Genesis.

La chanson Against All Odds de Phil Collins interprétée par un Martin Levac inspiré, ainsi que le Medley Harmonium chanté par Rémi Chassé et Jason Roy-Léveillée, ont particulièrement ravi le public.

S’en est suivie l’entraînante Cossack Fire Dance, durant laquelle plusieurs musiciens de la Musique R22eR ont pu démontrer l’étendue de leurs talents individuels en enchaînant des solos sur leurs instruments.

Le concert a culminé avec l’arrivée sur scène d’un cornemuseur du Blackwatch, suivie de la puissante et célèbre Amazing Grace, pour conclure le tout avec la Marche de Valcartier 1914.

Soulignons que des membres de la Musique de la Garde en rouge, installés sur les balcons qui ceinturent la scène, ont participé au spectacle pour offrir une finale toute en puissance avec la Musique R22eR.

Plus qu’un concert

Plusieurs autres activités ont marqué cette première édition de Con forza. Le 1er juillet, une cérémonie de levée du drapeau avec les traditionnels 21 coups de canon a eu lieu pour la Fête du Canada face à l’hôtel de ville.

Le 2 juillet, des concerts gratuits extérieurs ont été offerts à plusieurs endroits tels que l’hôtel de ville de Québec, Place-Royale et la Côte de la Citadelle.

Le 3 juillet, le R22eR a exercé son droit de cité devant l’hôtel de ville, avant de défiler au son des tambours dans les rues du Vieux-Québec.

<< Retour à la page d'accueil