Changement de journaliste à l’Adsum

Agrandir l'image Le journaliste sortant, Philippe Brassard, remet ses outils de reporter au journaliste entrant, Simon Leblanc, étonné par la charge de travail qui l’attend. Photo - Caroline Charest, Adsum

Par Philippe Brassard, journal Adsum (Édition du 13 août 2014)

Chers lecteurs,

C’est avec beaucoup de fébrilité que je tire ma révérence après avoir passé les cinq dernières années à couvrir les activités de la communauté militaire de Valcartier.

Ces cinq années, elles ont été exceptionnelles. Du Québec jusqu’en Afghanistan, en passant par la Baie-James et le Yukon, j’ai pu suivre les troupes de Valcartier sur le terrain afin de raconter leurs bons coups d’une manière différente des autres médias.

Moi qui ne pouvais pas différencier un caporal d’un capitaine à mon arrivée, j’ai vite découvert des hommes et des femmes fiers de porter l’uniforme, des vrais passionnés de leur travail, des personnes ouvertes et généreuses, aux qualités humaines trop souvent oubliées.

J’ai aussi rencontré des familles toutes aussi fières de soutenir leur soldat bien-aimé, des vétérans toujours présents pour leurs frères d’armes et des employés civils dévoués.

Des centaines d’articles et des milliers de photos plus tard, je constate toutefois qu’il m’en reste une tonne à apprendre sur le merveilleux monde militaire.

Les plus beaux souvenirs de cette expérience de travail auront sans aucun doute été durant mon séjour à Kandahar en 2011, alors que j’ai vécu l’expérience afghane le temps de quatre journées débordantes d’adrénaline. La complexité du travail que vous avez accompli en Afghanistan me dépasse encore aujourd’hui.

Le temps est maintenant venu pour moi de prendre un autre chemin en me tournant vers un nouveau défi stimulant : un retour sur les bancs d’école en informatique. Je quitte un emploi, oui, mais je quitte aussi une famille. En fait, deux familles : la famille militaire de Valcartier et la petite famille de l’Adsum, qui compte sur une équipe exceptionnelle. Vous allez tous me manquer.

Pendant qu’une page de l’histoire de l’Adsum se tourne avec mon départ, un nouveau chapitre commence avec l’arrivée d’un nouveau journaliste, Simon Leblanc, que vous pouvez déjà lire dans les pages de cette édition.

Jeune, curieux et enthousiaste, Simon semble détenir toutes les qualités requises pour continuer avec succès la mission de l’Adsum, qui est VOTRE journal depuis maintenant 42 ans. Je suis sûr qu’il vivra au passage des expériences inoubliables en votre compagnie.

En terminant, j’aimerais simplement vous dire : «soyez fiers de ce que vous faites». Vous êtes les meilleurs dans votre métier et vous nous faites honneur, partout à travers le monde.

<< Retour à la page d'accueil