Une exclusivité nord-américaine

Agrandir l'image Le conservateur général du patrimoine de la Direction de la Mémoire du Patrimoine et des Archives du ministère de la Défense de France, Laurent Veyssières. Photo - Philippe Brassard, Adsum

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Du 14 août au 11 novembre, date symbolique de la fin de la Grande Guerre et du jour du Souvenir, sera présentée en exclusivité nord-américaine l’exposition La Grande Guerre vue par les peintres français, au Musée Royal 22e Régiment (R22eR).

Le public est donc appelé à venir admirer une vingtaine d’œuvres de collections du musée de l’Armée à Paris. D’ailleurs, certaines d’entre elles sont présentées pour la première fois au public et ont été restaurées spécialement pour l’occasion. Le Musée R22eR est le seul endroit en Amérique du Nord où cette exposition sera présentée.

Cette présentation fera observer aux visiteurs un pan méconnu de la Première Guerre mondiale. «L’exposition va vous permettre d’aller au cœur de la vie des soldats, les tranchées, les paysages dévastés, la mort et les rencontres», explique le directeur et conservateur du Musée R22eR, Dany Hamel. Bien que les peintures évoquent l’expérience des soldats français, les intervenants rappellent que les soldats canadiens ont connu des épreuves comparables.

Deux ans de préparation

Cette exposition temporaire est née d’une idée qui a émergé en avril 2012 et d’un partenariat exceptionnel entre le Musée R22eR et le musée de l’Armée de Paris.

Le conservateur général du patrimoine de la Direction de la Mémoire du Patrimoine et des Archives du ministère de la Défense de France, Laurent Veyssières, était d’ailleurs présent pour l’occasion afin de rendre hommage à cette remarquable coopération.

«Il y a beaucoup d’émotion. Nous avons travaillé fort au cours des deux dernières années pour présenter cette exposition», affirme le major Jean-François Lacombe, représentant du R22eR.   

À noter que le Musée R22eR est le troisième musée en importance à Québec, attirant plus de 130 000 visiteurs de partout dans le monde chaque année. Il est également le plus fréquenté parmi les musées des Forces armées canadiennes.

<< Retour à la page d'accueil