Into No Man’s Land: Une marche de sensibilisation au TSPT

Agrandir l'image Les deux marcheurs, Steve Hartwig et Jason McKenzie, ont été accueillis à l’entrée principale de la base par le major François Quesnel et l’adjudant-maître Stéphane Leduc. Photo - Simon Leblanc, Adsum

Par Simon Leblanc, journal Adsum

La Base Valcartier a eu l’occasion, le 27 août, d’accueillir deux anciens militaire qui poursuivent leur marche, «Into No Man’s Land», à travers le canada pour sensibiliser la population à ce que vivent les personnes souffrant du trouble de stress post-traumatique (TSPT).

Steve Hartwig et Jason McKenzie, tous deux atteints du TSPT, ont été accueillis en héros à la Base Valcartier et ont visité trois endroits, le Centre de la famille Valcartier, le Centre de santé Valcartier et l’Unité interarmées de soutien du personnel.

«Avoir le soutien des troupes, c’est très important pour nous», a précisé M. Hartwig lors de sa visite.

Partis de Victoria le 23 juin dernier, les deux hommes marchent environ 30 kilomètres par jour, en plus d’en courir 16.

Au-delà de cet exploit, ils désirent partager leur expérience dans les villes et villages ainsi que dans les bases des Forces armées canadiennes (FAC) qu’ils visitent. Ils espèrent également faire savoir aux gens atteints qu’il existe des solutions pour aller mieux. «Le TSPT touche la vie de plus de gens que nous le croyons, non seulement des militaires, mais également des pompiers, des policiers, des médecins et des infirmières. La population générale comprend mal le TSPT et je crois que grâce à cette marche et au mentorat, mes expériences personnelles peuvent avoir une répercussion positive», affirme Steve Hartwig.   

Le duo de marcheurs terminera son périple le 15 septembre avec un dernier arrêt à Saint-Jean, Terre-Neuve.

Soutien des FAC 

Lors de son passage sur la base, Steve Hartwig a précisé qu’il faisait également cette marche pour démontrer aux FAC que le message porté par cette marche est également positif pour l’armée. L’objectif était d’obtenir leur appui pour la prochaine édition, un but qu’il considère comme étant accompli.

En effet, l’an prochain, la traversée du Canada s’effectuera avec le soutien des FAC, selon M. Hartwig, qui verraient dans cette marche un message porteur d’espoir pour les combattants et anciens combattants atteints du trouble de stress post-traumatique.

À noter que Steve Hartwig et Jason McKenzie ont tous deux servi en ex-Yougoslavie dans les années 1990, au sein du Princess Patricia’s Canadian Light Infantry.

<< Retour à la page d'accueil