«C’est un cadeau au R22eR» - adj Dubé

Agrandir l'image Plus de 500 militaires ont assisté à la présentation spéciale du documentaire «Je me souviens : 100 ans du Royal 22e Régiment». Photo - Simon Leblanc, Adsum

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Le 10 septembre était un jour rempli d’émotions pour les militaires du Royal 22e Régiment (R22eR) de la Base Valcartier et de la région de Québec. Ceux-ci ont pu assister à une présentation spéciale du documentaire de l’Office national du film du Canada (ONF) en l’honneur du centenaire du régiment.

Au total, c’est plus de 500 «Vingt-deux» qui sont venus revivre l’histoire du seul régiment francophone des Forces armées canadiennes, en visionnant le film intitulé «Je me souviens : 100 ans du Royal 22e Régiment».

Le long-métrage a comblé de bonheur les spectateurs qui ont applaudi chaleureusement pendant que le générique défilait à l’écran. Plusieurs militaires n’avaient que de bons mots à dire sur cette représentation : «C’est un cadeau pour le R22eR. Ça va rester dans l’histoire», a raconté l’adjudant Rémi Dubé du 1er Bataillon, Royal 22e Régiment, qui ne manquera pas de faire visionner cette œuvre à sa famille. «J’ai beaucoup de respect pour les anciens combattants et tout ce qu’ils ont accompli», a ajouté le capitaine Eric Plante du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment.    

Le réalisateur, Claude Guilmain, faisait d’ailleurs savoir que ce projet lui tenait très à cœur et qu’il est extrêmement reconnaissant du travail du R22eR, lui qui a accompagné des membres du régiment en Afghanistan pour le tournage du film.

«Nous considérons que cette œuvre rend hommage à tous ceux qui portent l’uniforme. Nous sommes heureux que cette projection spéciale se fasse à Valcartier», a affirmé le major-général (ret.) Alain Forand.

«Ce sont des événements marquants de l’histoire du pays qui concernent non seulement les militaires, mais aussi tous les Canadiens qui connaissent de près ou de loin un membres des Forces armées canadiennes», a indiqué le commissaire par intérim de l’ONF, Claude Jolicoeur.

<< Retour à la page d'accueil