Gala du Royal 22e Régiment : une soirée éblouissante

Agrandir l'image Le vétéran Charles-Henri Vallières serre la main du plus jeune soldat du régiment, Jeremy Lagacé. Photo : cpl Nicolas Tremblay, Imagerie Valcartier

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Le Royal 22e Régiment (R22eR) a couronné ses festivités de façon magistrale avec son gala du 100e anniversaire qui s’est tenu le 18 octobre au Centre des congrès de Québec.

Près de 3500 personnes ont franchi les portes du Centre des congrès, où les accueillait une sentinelle imperturbable de la Garde en rouge dans un hall d’entrée paré des couleurs du régiment. Elles ont foulé le tapis rouge «comme des célébrités», affirme l’un des organisateurs, le major Nicolas Bertrand.

Plusieurs membres du régiment sont même arrivés en début d’après-midi pour profiter d’une période de retrouvailles prévue par les organisateurs. En effet, ce grand rassemblement était l’occasion idéale de renouer avec de vieux camarades pour plusieurs militaires à la retraite.

Avant d’aller rejoindre leur table, les invités pouvaient s’arrêter à un kiosque pour se faire photographier avec un membre de la Garde en rouge et le bouc régimentaire, Batisse, pomponné pour l’occasion.

Une fois attablés dans la vaste salle de banquet, les convives ont été invités par l’animateur, Manuel Tadros, à applaudir les VIP qui faisaient leur entrée : le gouverneur général et commandant en chef du Canada, David Johnston; le lieutenant-gouverneur du Québec, Pierre Duchesne; le commandant de l’Armée canadienne, le lieutenant-général Marquis Hainse; le colonel du Régiment, le major-général (à la retraite) Alain Forand; le sergent-major régimentaire, l’adjudant-chef Jean-Marc Godin; l’archevêque de Québec, le cardinal Cyprien Lacroix; le maire de Montréal, Denis Coderre; et le maire de Québec, Régis Labeaume, acclamé comme une star sous les «Régis! Régis!».

Surprises, prestations et émotions

Le programme de la soirée s’est amorcé de belle façon par la projection d’une vidéo sur l’histoire du R22eR sur les écrans géants qui entouraient la vaste salle de banquet. Après cette introduction, quelques discours ont été prononcés pendant que le repas était servi. Belle surprise, Chris Hatfield s’est également adressé à l’assistance dans une vidéo préenregistrée. Rappelons que le sympathique astronaute canadien avait emporté le drapeau du R22eR dans la station spatiale internationale lors de sa mission dans l’espace.

Tout au long du service agrémenté par la Musique duR22eR, 15 magiciens faisaient le tour de la salle pour présenter des tours de micro-magie aux tables. Autre prestation artistique qui a ravi la salle, celle du cirque Noûs de Montréal dont les prouesses ont impressionné les spectateurs.

Tout au long des célébrations de son centième anniversaire, le R22eR a accordé une place prépondérante à ses vétérans. Le 18 octobre, un invité bien spécial était présent, Charles-Henri Vallières, 101 ans, vétéran de la 2e Guerre mondiale et de la guerre de Corée. Invité par le mgén (ret) Forand en janvier 2013, à l’occasion d’un hommage qui lui était rendu pour ses 100 ans, le résidant de Magog avait alors répondu : «Si vous m’invitez, j’y serai». Promesse tenue.

C’est donc un public ému qui a assisté à l’échange d’un immense cadre commémoratif entre M. Vallières et le plus jeune soldat du régiment, Jeremy Lagacé du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment.

Le repas a été suivi par une soirée dansante. Sur scène, le groupe Montreal Rhapsody a réchauffé la salle. Plus tard, c’était au tour du disc-jockey «ROMJ» de remplir le plancher de danse jusqu’aux petites heures du matin.

«Ça a été un succès sur toute la ligne. Tout le monde était très heureux», précise le maj Bertrand qui mentionne n’avoir reçu que de bons commentaires sur l’organisation de la soirée. Il s’est dit fier d’avoir réussi à offrir des activités qui rejoignaient les différents groupes d’âges représentés lors de la soirée et d’avoir répondu aux attentes de tous et chacun.

<< Retour à la page d'accueil