Les militaires se recueillent à Valcartier et Québec

Agrandir l'image Terrence Vossen dépose une couronne de fleurs au nom du ministère des Anciens combattants. Photo - cpl Nicolas Tremblay, Imagerie Valcartier

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Le 11 novembre était un moment bien précieux pour les communautés militaires et civiles du pays, plus précisément à Valcartier et à Québec, où on a honoré comme le veut la tradition la mémoire des soldats qui ont fait le sacrifice ultime.

Plusieurs personnes, des militaires, des vétérans et des civils, s’étaient rassemblées au cénotaphe commémoratif de la Base Valcartier, devant le quartier général du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC), pour prendre part à la cérémonie du jour du Souvenir.

Près de 350 militaires de Valcartier ont paradé dans la rue Général-Tremblay à l’occasion de cette cérémonie très sobre dédiée à la mémoire de leurs frères d’armes.

Comme à chaque année, la lecture d’une prière, la complainte d’une trompette, les deux minutes de silence et le dépôt de couronnes de fleurs ont constitué les faits saillants de cette cérémonie empreinte d’émotion.

Pendant ce temps, la cérémonie de l’Armistice avait lieu devant la Croix du Sacrifice située à l’entrée des plaines d’Abraham, à Québec.

Près de 500 militaires, notamment du 35e Groupe-brigade du Canada, de la Réserve navale de Québec, du 2e Bataillon, Royal 22e Régiment, du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, y participaient, de même que des vétérans, citoyens et personnalités publiques comme le maire de Québec, Régis Labeaume, et le premier ministre du Québec, Philippe Couillard. Ce dernier a d’ailleurs passé la garde en revue en compagnie du commandant du 5 GBMC, le colonel Dany Fortin.

Un moment de silence a également été observé, de même que le dépôt de couronnes de fleurs au pied de la Croix du Sacrifice.

C’est Céline Lizotte qui personnifiait la mère à la Croix d’argent pour la deuxième année consécutive. Son fils, caporal Jonathan Couturier est décédé en 2009 lors d’une mission en Afghanistan.

Fait à mentionner, une présence policière accrue était très visible lors de la cérémonie. Ces mesures préventives supplémentaires ont été adoptées en raison des événements malheureux survenus dernièrement à Saint-Jean-sur-Richelieu et à Ottawa.

<< Retour à la page d'accueil