La nouvelle maison de brèche opérationnelle après les Fêtes

Agrandir l'image La troupe de construction du 5 RGC s’affaire maintenant à récupérer leur matériel encore en place sur le chantier. Photo - Simon Leblanc, Adsum

Par Simon Leblanc, journal Adsum

La nouvelle maison de brèche à ciel ouvert, construite dans la zone de combat urbain de la Base Valcartier, est terminée et sera opérationnelle en janvier.

Malgré un petit retard de trois semaines en raison du mauvais temps et du manque de main-d’œuvre, la troupe de construction du 5e Régiment du génie de combat (5 RGC) a réussi à compléter ce qui représentait un nouveau défi pour elle.

Le cpl Jonathan Lamothe, du 5 RGC, est très satisfait du travail de ses gars et affirme que le projet leur a permis d’en apprendre davantage sur ce genre de construction. En effet, pour la majorité d’entre eux, c’était la première fois qu’ils mettaient sur pied une telle structure.

Au total, ce sont 20 militaires qui ont travaillé sur ce projet d’une valeur d’environ 300 000 $. La maison de brèche a été réalisée en collaboration avec le service du Génie et les Champs de tirs et secteurs d’entraînement (CTSE).

Rappelons que c’est l’adjudant-maître Martin Drolet, du 5 RGC, qui avait identifié, il y un peu plus de deux ans, le besoin d’avoir ce type de bâtiment d’entraînement pour les militaires de Valcartier.

Au final, il s’agit d’une maison de brèche explosive, mécanique et balistique de 15 mètres par 20 mètres avec une hauteur de presque 5 mètres. Les murs sont d’une épaisseur de 25 centimètres en béton armé chauffé afin de résister aux charges explosives. Huit pièces, cinq portes, trois corridors et trois ouvertures permettront aux militaires de pratiquer différents scénarios de combat réalistes. «On a besoin de "momentum". La maison de brèche va permettre de pousser l’entraînement plus loin en raison des nombreuses entrées et sorties possibles. Ça va être un challenge beaucoup plus relevé pour les militaires», avait souligné l’adjum Drolet au début du projet.   

En ce qui concerne la mezzanine de plus de 6 mètres, qui servira d’observatoire pour les superviseurs d’entraînement, elle sera complétée par un entrepreneur civil l’an prochain, faute de budget et de temps.

Cette nouvelle construction s’inspire de la maison de brèche déjà en place à Gagetown. 

<< Retour à la page d'accueil