Fort engouement pour le fat bike

Agrandir l'image André Moreau (en rouge) se permet une petite folie en compagnie d’un autre amateur de fat bike. Photo - Gracieuseté

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Le samedi 7 février représentait le moment idéal pour les amateurs de sport en plein air de faire la découverte du fat bike, puisqu’une journée de démonstration était organisée par le Centre plein air Castor (CPAC).

En partenariat avec la boutique Le Pédalier, cette journée avait pour objectif de promouvoir ce sport en pleine effervescence au Québec.

Pas moins de 70 personnes se sont déplacées pour l’occasion, dont 20 militaires, et elles étaient tous très emballées à l’idée que des fat bikes pourraient faire leur arrivée au CPAC.

«Nous avons vraiment aimé notre expérience. C’est une activité physique très complète et exigeante. Ce serait très apprécié si nous pouvions avoir accès à des fat bikes en location un jour au CPAC», commente le sergent Isabelle Labrie du 35e Groupe-brigade du Canada. 

«Les commentaires étaient tous très positifs. Ce fut une superbe journée et les gens étaient heureux de faire l’essai de ce nouveau type de vélo», ajoute le directeur général du CPAC, Denis Jullien.  

Un petit parcours avait été créé par les organisateurs afin que le public puisse faire une promenade avec l’un des huit vélos disponibles. M. Jullien précise d’ailleurs que les fat bikes étaient constamment occupés, preuve du succès de l’activité.

Agissant à titre d’invité d’honneur, André Moreau donnait sur place des conseils sur la pratique du fat bike. Ce dernier pratique le vélo depuis plusieurs années, et ce, malgré le fait qu’il ait perdu une jambe dans un accident de la route en 1993.

Une bonne option pour l’entraînement militaire

La vingtaine de militaires présents étaient tous unanimes pour affirmer que le fat bike serait une activité physique très intéressante à intégrer à leur entraînement.

Cette activité présenterait un faible risque de blessure pour les articulations et le dos, contrairement à la course à pied, tout en étant très exigeante pour le système cardiovasculaire et la musculature des jambes.

Rappelons qu’un sentier de fat bike d’environ six kilomètres sera ouvert sur le terrain de golf du CPAC dès l’hiver prochain.

D’ici là, pour ceux qui veulent aller faire une balade, les sentiers de raquettes sont ouverts au passage des adeptes de fat bike. Il est possible pour les militaires et employés civils d’emprunter gratuitement l’unique modèle de démonstration disponible au CPAC.

Denis Jullien espère pourvoir faire l’acquisition d’une dizaine d’exemplaires dès l’hiver prochain, lui qui a constaté à l’aide de cette activité que l’engouement pour ce sport est présent dans la communauté militaire de Valcartier.

<< Retour à la page d'accueil