Le vétéran Ernest Côté s’éteint à l’âge de 101 ans

Agrandir l'image Le colonel (ret) Ernest Côté est décédé à l'âge de 101 ans. Photo - Archives R22eR

Le colonel (ret) Ernest Côté a rendu l’âme le 25 février, à l’âge de 101 ans.

Ernest Côté s’enrôle dans le Royal 22e Régiment le 23 novembre 1939 alors qu’il était âgé de 25 ans. Quelques jours plus tard, le 8 décembre 1939, il quitte le Canada pour l’Angleterre où il devient adjudant régimentaire en février 1940. À l’été de cette même année, il est muté au quartier général du 7e Corps d’armée, sous les ordres du général Mc Naughton, comme officier d’état-major. L’année suivante, il suit le cours d’état-major à Minley en Angleterre pour finalement devenir successivement assistant-adjudant général adjoint de la 1re Division canadienne, major de brigade de la 8e Brigade d’infanterie et assistant-adjudant et quartier-maître général de la 3e Division canadienne lors du fameux débarquement de Normandie le 6 juin 1944. Cela lui vaut d’être cité à l’ordre du jour et décoré de l’Ordre de l’Empire britannique.

De retour au pays la même année, il est finalement promu au grade de colonel et nommé vice-adjudant général adjoint au QG de la Défense à Ottawa, poste qu’il occupe jusqu’en juillet 1945. Il tire finalement sa révérence des Forces armées canadiennes le 18 août de cette année-là.

Il est alors nommé deuxième secrétaire au ministère des Affaires extérieures. Il participera notamment aux premières réunions de l’Assemblée générale des Nations Unies à Londres, New York et Paris, de même qu’aux travaux de l’Assemblée préparatoire de l’Organisation mondiale de la santé. Juste avant d’être affecté comme conseiller juridique au haut-commissaire du Canada à Londres, il est agrégé, en 1948-1949, au Collège de la défense impériale de Londres.

Il occupera ensuite divers postes dans les ministères canadiens au cours des années 50 et 60 et deviendra sous-ministre des anciens combattants et solliciteur général adjoint du Canada de 1968 à 1972.Il est ensuite nommé ambassadeur du Canada en Finlande, et ce, jusqu’à sa retraite de la fonction publique en 1975.

En l’honneur du col (ret) Côté, le drapeau régimentaire du R22eR a été mis en berne le 7 mars.(S.L.).

<< Retour à la page d'accueil