Augmentation du nombre de gestionnaires de cas pour les vétérans canadiens

Agrandir l'image Le ministre des Anciens Combattants, Erin O’Toole, était de passage à Valcartier pour annoncer de nouvelles mesures pour les vétérans et leur famille. Photo - Simon Leblanc, Adsum

Par Simon Leblanc, journal Adsum

C’était salle comble au Mess des officiers de la Base Valcartier, le 13 avril, alors que le ministre des Anciens Combattants, Erin O’Toole, est venu annoncer l’embauche de plus de 100 nouveaux gestionnaires de cas permanents par le gouvernement.

L’objectif, maintenir une moyenne de 30 vétérans par gestionnaire afin d’offrir un meilleur soutien individuel aux vétérans.

Résultat de ces postes ajoutés, il y aura une réévaluation et un ajustement de la charge de travail des gestionnaires qui pourront désormais consacrer plus de temps et d’attention aux besoins individuels de leurs clients.

«Il est absolument essentiel que les vétérans et les militaires des Forces armées canadiennes, en droit d’être libérés, sachent que le ministère des Anciens Combattants continuera à bien les servir et à répondre à leurs besoins avec efficacité, empathie et respect. Nous faisons du progrès, mais nous devons continuer d’avancer pas à pas vers un objectif de développement favorable aux vétérans et leurs familles», ajoute le ministre O’Toole.

Ce dernier précise que le processus d’embauche est déjà entamé et que tous les postes devraient être comblés d’ici un an, au maximum. Les gestionnaires de cas seront affectés là où le besoin est le plus grand.

Au Canada, 7200 anciens combattants sur 700 000 nécessitent l’action d’un gestionnaire de cas et ce chiffre ne cesse d’augmenter, selon M. O’Toole.

Le ministre a également profité de son second passage en carrière à Valcartier pour informer qu’Anciens Combattants Canada poursuivra sa collaboration avec le ministère de la Défense nationale pour accélérer l’accès aux dossiers médicaux des vétérans et réduire les temps d’attente des décisions.

Les annonces du 13 avril surviennent sur la même lancée que les mesures communiquées récemment, comme la nouvelle allocation de sécurité du revenu de retraite, l’indemnité pour blessure critique, etc. Alors qu’il confirme que d’autres nouvelles seront divulguées dans les semaines à venir, le ministre Erin O’Toole explique que celles des deux derniers mois visaient à combler des besoins urgents qu’avaient les anciens combattants.

Qu’est-ce qu’un gestionnaire de cas?

Un gestionnaire de cas aide notamment les vétérans dans leurs requêtes par rapport à leur invalidité. Ils fournissent un soutien médical et un soutien aux familles en plus d’agir en tant que guides, facilitant pour les anciens combattants l’accès à différents services et bénéfices.

<< Retour à la page d'accueil