La conclusion du plus grand exercice de l’Armée canadienne

Agrandir l'image Le lieutenant-général Marquis Hainse, commandant de l’Armée canadienne, parle avec le caporal Alexandre Givry et le soldat Manuel Tétrault du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment durant l’exercice. Photo - cplc Simon Duchesne, MAPLE RESOLVE 2015

Les 6750 membres de l’Armée canadienne (AC), de l’Aviation royale canadienne et des forces armées des États-Unis et du Royaume-Uni ont conclu, le 16 mai, ce qui représentait l’exercice le plus grand et le plus complexe jamais mené par l’AC, MAPLE RESOLVE 2015. 

Du 2 au 17 mai, ces militaires se sont entraînés au Centre canadien d’entraînement aux manœuvres de Wainwright, en Alberta, afin de former des unités entièrement déployables et aptes au combat. 

L’objectif était de valider l’état de préparation des unités participantes à mener des opérations militaires autant au pays qu’à l’étranger. L’exercice a fourni aux soldats une opportunité unique de pratiquer leurs aptitudes en guerre conventionnelle. Pendant ces deux semaines, les troupes ont notamment pratiqué des mouvements tactiques, des attaques délibérées, des mouvements défensifs, des assauts aériens mobiles et de l’assistance aux organisations non gouvernementales. D’ailleurs, c’est le 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada qui a été désigné la force opérationnelle à haut niveau pour l’AC cette année.(S.L.)

<< Retour à la page d'accueil