La musique fait la différence

Agrandir l'image Un jeune joueur de clarinette est concentré sur les instructions du chef d’orchestre. Photo - Simon Leblanc, Adsum

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Sous le thème La musique fait la différence, cette année est le 34e anniversaire de l’École de musique des cadets de la Région de l’Est (EMCRE). Pour l’occasion, l’EMCRE a été rebaptisée Centre d’entraînement musical des cadets de la région de l’Est (CEMC). D’ici le 15 août, environ 350 jeunes auront pris part aux activités qui se tiennent à l’Auberge du Mont Saint-Sacrement, à Saint-Gabriel-de-Valcartier.

Depuis sa fondation en 1982 au Séminaire Saint-Augustin, le CEMC est le seul centre d’entraînement musical pour cadets au Canada. Sa devise : Grandir en harmonie.  

L’objectif principal du CEMC est de développer et d’améliorer les compétences musicales et artistiques des cadets. Mais ce camp conserve tout de même les objectifs et les valeurs de base de l’organisation des cadets, soit de développer chez les jeunes le sens du leadership, la condition physique, la confiance, le sens des responsabilités, l’esprit d’équipe ainsi que le respect des autres et de l’environnement.

Les musiciens en herbe bénéficient des précieux conseils d’enseignants en musique qualifiés. Peu importe à quel niveau ils sont rendus, l’école les amène à développer leur talent musical à l’aide de cours portant sur les instruments, l’écoute, le rythme, la théorie musicale sans oublier les répétitions en groupe. À cela s’ajoutent des cours privés individuels une ou deux fois par semaine. Pendant le camp, le deux tiers des journées est consacré à la musique.

«On essaie d’adapter la formation au niveau des jeunes. Chacun passe des auditions avant de commencer. Grâce à nos enseignants, nous possédons l’expertise pour faire progresser les jeunes», indique le commandant du CEMC, lieutenant-colonel Carmen Hamel.

La durée du camp est de six semaines pour les cours de musique militaire intermédiaire et avancée. Du côté du cours de musique élémentaire, les débutants effectuent une rotation entre deux groupes de trois semaines. Au terme de leur séjour, chaque groupe prend part à un concert et à une parade de collation des diplômes en présence de leurs parents. Ils ont aussi la chance de voir un opéra et de rencontrer la Musique du Royal 22e Régiment.

Il existe également la Musique des cadets de la Région de l’Est (MCRE). Il s’agit de 31 jeunes qui font plus de 40 concerts à travers la province afin de faire connaître le programme.

Une expérience qui rapporte

De nombreux cadets sont passés par le CEMC au fil des années. Cette expérience en a conduit certains à connaître une carrière florissante dans le domaine musical. C’est notamment le cas de Dina Gilbert, aujourd’hui chef assistante de l’Orchestre symphonique de Montréal. Idem du côté de l’ancien cadet Philippe Ménard, maintenant chef d’orchestre de l’Orchestre philharmonique de Montréal, en association avec l’Université du Québec à Montréal.

Près de 2300 cadets à Valcartier

Depuis le 6 juillet, pour une durée de deux, trois ou six semaines, près de 2300 cadets des quatre coins de la province sont débarqués au camp des cadets de la Base Valcartier afin de partir à l’aventure.

Des dizaines d’activités stimulantes comme des randonnées en vélo, du tir à la carabine à air comprimé, de l’escalade, des expéditions, de la musique, du biathlon et autres ont permis aux cadets de s’épanouir pendant les vacances estivales.

Ces jeunes ont eu la chance d’être encadrés par des instructeurs bien formés pour veiller sur les jeunes.

 

<< Retour à la page d'accueil