Le général Vance nommé chef d’état-major

Agrandir l'image Le Gén Tom Lawson, le gouverneur général David Johnston, et le Gén Jonathan Vance signent le certificat de nomination lors de la cérémonie de passation des pouvoirs. Photo - Cpl Darcy Lefebvre, Caméra de combat des FC

Le nouveau leader des Forces armées canadiennes (FAC), le général Jonathan Vance, a officiellement été nommé chef d’état-major de la Défense (CEMD) à l’occasion d’une cérémonie de passation de commandement, le 17 juillet, à Ottawa.

Le Gén Vance remplace ainsi le Gén Tom Lawson qui prend sa retraite après 40 ans de service au sein des FAC.

«Je demeurerai à jamais extrêmement fier des nombreuses réalisations des FAC pendant mes trois années en tant que CEMD, a indiqué le Gén Lawson. Je tiens à remercier nos militaires et leur famille pour leur soutien continu et exemplaire, et leur service loyal.»

Le Gén Jonathan Vance s’est joint aux FAC en 1982. Il a exercé des fonctions de commandement à tous les niveaux de la force de campagne et au sein du 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada, à Edmonton. Il a également agit à titre de commandant de la Force opérationnelle interarmées Afghanistan et Kandahar en 2009 et en 2010. Plus récemment, il était à la tête du Commandement des opérations interarmées du Canada.

«Je remercie le Gén Lawson pour ses précieuses contributions aux FAC. Il a eu une longue carrière exemplaire et productive, et a assumé plusieurs fonctions, comme universitaire, pilote, commandant, et au poste le plus haut gradé des FAC. J’ai hâte de vivre ce rare privilège de diriger les hommes et les femmes de nos Forces. Je ferai tout mon possible pour prendre soin de nos gens et assurer l’excellence opérationnelle aujourd’hui, et à l’avenir. Je suis très heureux d’être votre nouveau CEMD», a déclaré le Gén Vance.

Le nouveau CEMD a maintenant beaucoup de pain sur la planche. Il entre en poste alors que les FAC participent à deux opérations militaires majeures. Il s’agit de l’opération IMPACT, la contribution du Canada à la Force de stabilisation du Moyen-Orient, et l’opération REASSURANCE, l’appui aux mesures d’apaisement de l’OTAN en Europe centrale et en Europe de l’Est.

<< Retour à la page d'accueil