Première visite du général Vance à Valcartier

Agrandir l'image Le chef d’état-major de la Défense s’adresse à près de 1000 militaires du 5 GBMC. Photo - Cpl Nicolas Tremblay, Imagerie Valcartier

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Pour la toute première fois depuis son entrée en poste, le chef d’état-major de la Défense (CEMD), général Jonathan Vance, était en visite sur la Base Valcartier, le 7 octobre.

Après un passage à la 3e Escadre de Bagotville, le CEMD, accompagné de l’adjudant-chef Keith West, s’est rendu en arrivant à Valcartier au Centre d’instruction de la 2e Division du Canada (CI 2 Div CA) où la majorité des activités de son passage se déroulaient.

«On est très chanceux de recevoir le Gén Vance et l’Adjuc West. Ce n’est pas tous les jours que nous avons cette occasion. Il honore sa promesse faite il y a six mois de venir voir les gens de la 2e Division du Canada (2 Div CA) en premier pour ce qui est de l’armée de terre», a affirmé le commandant de la 2 Div CA et de la Force opérationnelle interarmées (Est), brigadier-général Stéphane Lafaut.

Plus de 1000 militaires du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC) se sont rassemblés pour la cérémonie principale pendant laquelle le Gén Vance a remercié les troupes pour leurs efforts. «Je suis fier du travail que vous exécutez ici, à Valcartier», a-t-il déclaré.

Il a également saisi cette occasion pour remettre quelques distinctions.

La santé des troupes

Conscient que le rythme effréné des opérations au cours des dernières années puisse avoir ébranlé plusieurs militaires et leurs proches, le Gén Vance promet de tout faire en son possible pour aider les membres des Forces armées canadiennes (FAC) à rester en bonne forme. «Je vais m’assurer que les services de santé, que ce soit physique ou mental, soient prêts à vous offrir le soutien nécessaire au moment où vous en aurez besoin», a-t-il mentionné.

Pour ce faire, il demande des efforts constants de la part du Centre intégré de soutien du personnel, des programmes et des services qui permettront de concentrer les efforts sur le processus de rétablissement et de réinsertion des militaires en difficulté au sein des troupes. Il travaillera également avec le ministère des Anciens combattants pour veiller à ce que le maximum soit fait pour les blessés. «Chaque militaire est important. Vous méritez d’être traité avec honneur pendant votre service, au moment où vous êtes réintégré et pendant votre vie civile», a souligné le commandant des FAC.

Renforcer la profession des armes

Voyant les FAC comme une grande institution de ténacité et de volonté qui dure depuis plus d’un siècle, le Gén Vance veut s’assurer de former les leaders pour l’avenir, afin d’être en position de force sur le champ de bataille.

«Les opérations militaires auxquelles nous participons sont de plus en plus difficiles et exigeantes. Nous devrions être capables d’opérer dans le cyberespace avec la même efficacité que sur la terre, la mer et dans les airs», explique le Gén Vance en faisant référence à TRIDENT JUNCTURE, le plus gros exercice de simulation de l’OTAN, actuellement en cours au Portugal. «L’efficacité d’une force repose surtout sur l’entraînement et les tâches quotidiennes. Le moral, la motivation et le leadership sont des éléments clés», affirme-t-il. 

Contexte opérationnel

Mettant l’accent sur l’importance de la préparation, le CEMD a défini le contexte mondial en matière de sécurité qu’il juge de plus en plus difficile. Il attribue cela à l’État islamique qui a recours à des moyens radicaux et non conventionnels pour contrôler le territoire et la population du Moyen-Orient.

Op HONOUR

Le dirigeant des Forces armées canadiennes est déterminé à enrayer les comportements sexuels nocifs dans les rangs des FAC. Pour lui, la réussite de l’opération HONOUR est primordiale, car l’inconduite sexuelle est un des plus importants problèmes auquel les militaires canadiens sont confrontés.

«Nous avons actuellement suffisamment d’ennemis dans le monde. Pas besoin d’en avoir dans notre propre système! Je m’attends à ce que tous ceux qui portent l’uniforme participent à la réussite de cette opération», insiste-t-il.

Le gén Jonathan Vance attribue la responsabilité du problème non seulement à ceux dont le comportement laisse à désirer, mais aussi à ceux qui ferment les yeux sur ces comportements inappropriés.

<< Retour à la page d'accueil