Véhicule blindé léger 6.0 : Une machine à la fine pointe de la technologie

Agrandir l'image D’ici 2018, la plupart des VBL III seront remplacés par la nouvelle flotte de VBL 6.0, tel que celui illustré sur la photo prise dans le bâtiment 502 à la Base Valcartier. Photo - Simon Leblanc, Adsum

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Depuis le mois d’août, les véhicules blindés légers (VBL) 6.0, nouvelle acquisition des Forces armées canadiennes (FAC), ont fait leur entrée dans les garages de la Base Valcartier. La base en a reçu 48 sur le total de 195 qui ont été répartis à travers le pays.

Cette machine vient grandement améliorer la réputation au combat, déjà excellente, du VBL III.

Grâce à sa double coque en forme de «V» et à ses sièges qui atténuent l’énergie de l’impact d’une mine, le VBL 6.0 offre une protection de classe mondiale. À cela s’ajoute l’option pour le conducteur d’élever ou d’abaisser le véhicule à trois niveaux différents. Le premier niveau, où l’appareil est complètement écrasé au sol, sert pour l’arrimage et le transport par camion ou par train. Le deuxième représente le niveau normal de déplacement pour les différents types de terrains et le niveau trois, le plus élevé, est utilisé lorsque le véhicule manœuvre dans un endroit présentant des risques d’explosion de mines, par exemple.

Le VBL 6.0 dispose également d’une transmission et d’une suspension améliorées, de pneus plus gros et plus larges et d’un moteur plus puissant (450 chevaux versus les 350 chevaux du VBL III). Cette caractéristique augmente considérablement la capacité de charge utile et la performance du véhicule.

Cependant, les modifications les plus notables concernent l’électronique et la visibilité du véhicule. Résultat : meilleure identification des cibles et une précision accrue des armes, le tout grâce à une tourelle ergonomique et plus sécuritaire.

Le caporal-chef Keven Bernard, du 2e Bataillon, Royal 22e Régiment, est le premier militaire de la Base Valcartier à s’être qualifié sur le nouveau VBL 6.0. Il explique que le système de visée est beaucoup plus performant que l’ancien. Il est entre autres doté d’une meilleure image thermique et de plus de possibilités de grossissement. De plus, l’ajout d’un ordinateur balistique permet de bien calculer la distance de l’objectif et la vitesse à laquelle il se déplace. Le canon peut ainsi s’ajuster à la solution balistique créée et atteindre la cible du premier coup. «C’est une nécessité que nous n’avions pas avec les VBL III. Maintenant, on est capable d’engager une cible en un tir avec beaucoup de précision», précise le Cplc Bernard.

Ce dernier ajoute que cette technologie permet d’ailleurs une économie de munitions considérable. Auparavant, la marge d’erreur était plus élevée, car si un véhicule ennemi se déplaçait de la gauche vers la droite, il fallait viser un peu plus à droite pour espérer toucher l’objectif d’un seul coup.

Finalement, des détails comme l’ajout d’une caméra de recul, des phares avant à l’éclairage diode électroluminescente (DEL), des paniers de transport d’équipement de série et un meilleur système de communications avantagent le VBL 6.0.

En ce qui concerne le remorquage du VBL 6.0, un nouveau câble en matière synthétique remplace l’ancien câble du VBL III, qui était dangereux et pas assez résistant. Le nouveau possède 185 000 lbs et est beaucoup plus sécuritaire d’utilisation.  De plus, pour favoriser le remorquage des VBL 6.0, un nouveau type de barre de remorquage sera disponibles en 2016. Cette nouvelle barre de remorquage aura une capacité de 80 000 lbs.

Seul bémol, les roues étant plus grosses et plus robustes, il est plus difficile pour les utilisateurs de les changer.

 

Constructeur : General Dynamics

Mise en service : 2013

Équipage : l’équivalent d’un section

Poids : 28 636 kg

Dimensions : 7,62 m de longueur, 2,78 m de largeur et 3,16 m de hauteur.

Puissance : 450 chevaux vapeur, moteur Caterpillar C9

Vitesse maximale : 100+ km/h

Autonomie : 600 km

Armement : principal = canon M242 Bushmaster 25 mm. Secondaire = mitrailleuse coaxiale de 7.62 mm, mitrailleuse montée de 7.62 mm et lance-grenades de 76 mm.

<< Retour à la page d'accueil