Valcartier «cause pour la cause»

Agrandir l'image Le commandant du GS 2 Div CA, Col Sébastien Bouchard, et son sergent-major, Adjuc Tremblay, donnaient une vidéoconférence sur la santé mentale en marge de la Journée «Bell Cause pour la cause». Photo - Cpl Nicolas Tremblay, Imagerie Valcartier

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Ce n’est pas toujours facile de piler sur son orgueil et d’admettre que nous avons un problème. Et probablement encore plus difficile quand il s’agit de sa santé mentale. Pour cette raison, dans le cadre de la Journée «Bell Cause pour la cause» du 27 janvier, la Promotion de la santé et le commandant du Groupe de soutien de la 2e Division (GS 2 Div CA), colonel Sébastien Bouchard, tenaient successivement, les 27 et 28 janvier, des présentations pour «causer» de ce sujet encore tabou dans la société, et au sein des Forces armées canadiennes (FAC).

Dans un premier temps, le 27 janvier, le personnel de la Promotion de la santé donnait deux conférences d’environ 45 minutes, la première à la Citadelle de Québec devant une cinquantaine de personnes et la deuxième, au 5e Régiment d'artillerie légère du Canada devant 400 militaires. Au cœur de ces conférences : les préjugés et la stigmatisation entourant les problèmes de santé mentale. «Ce qu’on est venu faire avec ces présentations, c’est de taper sur le clou et de mettre l’accent sur le message prôné par la journée Bell Cause pour la cause», précise Julie Riopel-Meunier, de la Promotion de la santé. Les conférences ont notamment porté sur les différences de perception entre une blessure physique, plus visible, et une blessure psychologique. 

Dans un second temps, le 28 janvier, sous la forme d’une heure du commandant, le Col Sébastien Bouchard s’est adressé au personnel du GS 2 Div CA de Valcartier par vidéoconférence, pour inciter ceux et celles qui souffrent en silence à demander de l’aide.   

De plus, le sergent-major du GS 2 Div CA, adjudant-chef Mario Tremblay, a témoigné de son expérience personnelle. Lorsque lui-même a été confronté à un problème de santé mentale, il n’a pas hésité à consulter rapidement. Il encourage tout le monde à faire de même. Ce n’est pas un secret que beaucoup de militaires hésitent à déclarer leur problème de santé mentale, de crainte que cela mène à leur libération ou compromette leur carrière au sein des FAC. L’histoire de l’Adjuc Tremblay est la preuve que ce n’est pas le cas. «Ç’a été une de mes meilleures décisions. Je suis allé chercher de l’aide et ce n’est pas ce qui a compliqué la poursuite de ma carrière comme vous pouvez le constater», explique-t-il.

Le combat contre les préjugés sur les maladies mentales n’est pas terminé. Heureusement, les mentalités changent tranquillement mais sûrement, et les Forces armées canadiennes n’y échappent pas. «Plus ça va, plus on se dirige dans la bonne direction. Il reste cependant du travail à faire et il ne faut pas avoir peur d’en parler, c’est important», renchérit le Col Bouchard.

Ressources en santé mentale

Services psychosociaux 418 844-5000, poste 5802

Clinique médicale (Valcartier) 418 844-5000, poste 7815

Centres de soutien pour trauma et stress opérationnels (CSTSO) 418 844-5000, poste 5802

Promotion de la santé 418 844-5000, poste 4677

Aumônier 418 844-5000, poste 5473 ou 5777

Programme d’aide aux membres des Forces canadiennes (PAMFC) 1 800 268-7708

Quelques statistiques

– 1 personne sur 5 est atteinte de problèmes de santé mentale.

– 30 à 40% de la population

– 45% sont dans la fonction publique

– 3 employés sur 10 ont vécu des problèmes

– Les problèmes font souvent surface 5 à 9 ans après un déploiement.

 

Cinq façons d’éviter la stigmatisation

– Choisir les bons mots.

– Bien se renseigner sur les symptômes.

– Rester gentil avec les gens atteints.

– Écouter et demander.

– En parler.

(Valcartier.jpg)

@photo:Le commandant du GS 2 Div CA, Col Sébastien Bouchard, et son sergent-major, Adjuc Tremblay, donnaient une vidéoconférence sur la santé mentale en marge de la Journée «Bell Cause pour la cause». 

@cred:– Photo : Cpl Nicolas Tremblay, Imagerie Valcartier  

<< Retour à la page d'accueil